Présentation

La maréchalerie est l'art de forger et d'adapter rationnellement aux sabots des équidés des semelles et contours protecteurs, généralement métalliques, appelés " fers ". Ceci, afin notamment de protéger les pieds de l'animal contre l'usure et de remédier aux vices d'aplomb ou de forme.

Le maréchal-ferrant est donc un professionnel du cheval dans le domaine du pied qui :

  • assure la préservation du fonctionnement physiologique du pied ;
  • prépare et effectue la pose de ferrures courantes sur des chevaux ne nécessitant pas de soins particuliers ;
  • confectionne, en accord avec le vétérinaire, les ferrures orthopédiques ou thérapeutiques rendues nécessaires et dont il assure la pose.

Dans son domaine d'action, le maréchal-ferrant intervient auprès de tous les équidés et bovidés.

Le métier nécessite une grande aptitude au contact des chevaux. Une bonne résistance physique aussi mais surtout une grande maîtrise de soi pour savoir approcher l'animal et le calmer, ce qui évite de le sangler. Aux compétences techniques et à l'habileté manuelle, il faut ajouter des qualités d'observation, de soin et de rigueur.

La formation professionnelle au métier ouvre des débouchés, soit comme travailleur indépendant, sous statut d'artisan en règle générale, soit comme salarié d'une entreprise de maréchalerie ou d'une entreprise hippique. En tant qu'activité professionnelle, la maréchalerie peut également s'exercer dans l'armée ou au régiment de cavalerie de la Garde Républicaine, moyennant le suivi d'une formation spécifique.

Intitulés des principaux diplômes et titres

Niveau V :

  • CAPA maréchalerie
  • BEPA Activités Hippiques, spécialité maréchalerie

Niveau IV :

  • BTM maréchal-ferrant

Objectifs, conditions d'accès et durée de la formation BTM

Mis en place par la filière artisanale, le BTM (Brevet Technique des Métiers) vise la haute qualification professionnelle. Son objectif est de former des maréchaux-ferrants confirmés, c'est à dire, capables de maîtriser la technique professionnelle et d'évoluer vers des responsabilités d'encadrement de la production.

Le BTM s'adresse aux titulaires des diplômes de niveau V en maréchalerie. D'une durée de deux ans, cette formation est à ce jour accessible en formation initiale, sous statut d'apprentissage et dans deux centres labellisés à cet effet.

L'enseignement délivré permet d'acquérir des compétences pratiques et technologiques professionnelles (maîtrise technique de la fonction de production) et des compétences transversales relatives à : l'innovation et la commercialisation des produits et services, la gestion des coûts de fabrication, l'animation d'équipe, l'organisation du travail.

Par ailleurs, le BTM est proposé en formation professionnelle continue, à l'intention des maréchaux-ferrants en activité qui souhaitent un perfectionnement technique capable de les conduire à une meilleure productivité de leur entreprise.

Conditions d'accès

L'exercice de l'activité de maréchal-ferrant est désormais soumis à qualification professionnelle obligatoire attestée par la possession d'un titre ou diplôme homologué de niveau V minimum, ou la justification d'une expérience professionnelle de 3 ans minimum dans le métier.

Objectifs, conditions d'accès et durée des formations CAPA et BEPA

Les diplômes CAPA (Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole) et BEPA (Brevet d'Etudes Professionnelles Agricoles) sanctionnent la formation de professionnels spécialisés dans la fabrication et la pose de ferrures courantes, participant au traitement de nombreuses affections du pied, et trouvant leur place, soit comme travailleur indépendant, soit comme salarié d'une entreprise de maréchalerie ou d'une entreprise hippique.

L'accès à la formation se fait à partir de la troisième. D'une durée de deux ans en règle générale, celle-ci est assurée sous divers statuts : formation scolaire, formation en alternance (apprentissage, contrat de qualification), formation professionnelle continue. Une quinzaine d'établissements et de centres de formation permettent aujourd'hui de préparer ces formations.

L'enseignement délivré est constitué de modules d'enseignement général (expression française, mathématiques, langue vivante, santé et sécurité, vie sociale, éducation physique et sportive,…) et de modules professionnels (hippologie, forgeage, ferrage, entreprise et vie professionnelle,…).

Source : Fédération Nationale des Artisans et Petites Entreprises en Milieu Rural